traceuses

- A propos -

Le souhait d'un cohésion féminine commence dès 2012 avec l'organisation du premier weekend traceuses. On vous laisse découvrir cette histoire au fil des lignes...
premier weekend traceuses

Suite au succès de l’événement, nous avons décidé de le renouveler l’année suivante dans une ville différente ! Puis de changer de ville tous les ans. Ce sont les traceuses locales qui proposent d’accueillir et d’organiser l’événement. Elles sont soutenues par le reste des traceuses ainsi que leur association.

En parallèle, la fédération de parkour (FPK) a été inaugurée la même année (2012) et a ouvert une commission féminine que nous avons rapidement intégrée. Ainsi, dès la deuxième édition, la FPK nous a soutenu financièrement en subventionnant les associations porteuses de l’événement et en relayant l’initiative.

En 2014, nous découvrons la convention d'objectifs entre l'état et les fédérations dans laquelle est abordée la mise en place d'un plan de féminisation du sport (sport au féminin). La FPK visant la reconnaissance de l’état, nous avons décidé de jouer le jeu et de tenter de respecter cette convention d’objectifs. C’est ainsi que le weekend annuel des traceuses devient un événement phare de la FPK.

L’organisation de l’événement reste toutefois à l’initiative des traceuses. Les différents courants de la pratique ont fait que les associations porteuses été également affiliées à la FPK. On n’exclut pas que dans les années qui viennent, l’événement réussisse à s’exporter dans d’autres réseaux.

Quant au groupe facebook, il est resté peu alimenté et peu actif pendant plusieurs années. En 2016, suite à une réflexion sur son ADN et ses objectifs, le groupe est renommé « Traceuses de France ». Ce changement fait partie d’un projet plus large de promotion du parkour féminin. Quelques mois après suivront la création du site web, de la page facebook, du groupe « traceuses – [ville] » et de l’association.

Transversale aux différents courant de la discipline (parkour, freerun, add, fpk, indépendants, etc.), l’organisation Traceuses de France a pour objet de rassembler la communauté par la pratique féminine. Le souhait de s’émanciper d’une étiquette et de ne représenter aucun groupe ou courant particulier doit lui permettre de toucher toutes les pratiquantes sans exception. Aucune adhésion n’est nécessaire, il s’agit d’un outil d’informations et de mises en relations. Sa mission et ses objectifs peuvent évoluer avec la discipline et les envies des traceuses.

Le site Traceuses de France a pour vocation de mettre en lumière les pratiquantes de parkour, leurs activités et les projets qu’elles initient ou auxquels elles prennent part activement. Ces derniers peuvent être mixtes, le tout est de montrer que les traceuses sont actives. Ce n’est pas tout ! Dans une volonté de faciliter l’accès aux infos qui s’éparpillent sur la toile, on peut trouver sur le site un annuaire des associations (qu’elles soient fpk, add, junior asso ou indépendantes) ainsi qu’un agenda d’événements mis à jour aussi bien que possible.